Les médicaments anti-TNF sont très efficaces au cours des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI).

Malheureusement, dans 20 à 40 % des cas, les patients ne répondent pas au traitement initial au cours de la rectocolite hémorragique.

Pourquoi et comment l’éviter ou y remédier ? 

Voici une conférence donnée le 15 novembre 2018 en duo avec le Pr Xavier Roblin du CHU de Saint Etienne à ce sujet.

Les échecs des anti-TNF V12

Cliquez ici