Les traitements par anti-TNFα sont très efficaces au cours des MICI mais ils posent le problème d’une perte d’efficacité avec le temps (environ 15% des patients tous les ans) amenant souvent à augmenter les doses. Voici une mise au point sur le sujet.

 


> Optimisation des biothérapies